Episode 1 : La légende Aztèque, les prémices du cacao

Pour retracer les origines du cacao, il faut plonger dans la passionnante histoire de la civilisation Aztèque.
En 980, le Roi des Toltèques Quetzacoatl règnait sur la cité de Tula non loin de Mexico. Il était véritablement vénéré comme un dieu… Celui du cacao !

Sous son règne, le cacao était utilisé de différentes manières par les aztèques.
Dans un premier temps le cacao était avant tout une monnaie ! Le cacaoyer produit des cabosses qui contiennent des fèves, que l’on appelait aussi amandes.  Les aztèques eurent ensuite l’idée de sécher ces fèves pour qu’elles ne pourrissent pas. A partir de là, une mesure étalon fut mise en place, le carga qui valait 24 fèves ; la monnaie cacao était née ! Un lapin vaudra 10 fèves quand un esclave en vaudra 100 ! Ce peuple utilisait ces fèves comme moyen d’échange, dès lors le cacao devient un symbole de richesse pour les Toltèques…

Mais le cacao avait bien d’autres usages. Chez le petit peuple, on utilisait les jours de fêtes la fève de cacao comme une épice pour relever les plats à base de bouillie de maïs. Chez les plus riches, le cacao était une boisson permettant de soutenir l’effort physique. On dégustait cette boisson froide ou tiède, en faisait griller les fèves avant de les broyer en poudre et de mélanger cette poudre avec de l’eau. Une fois le mélange fait, celui-ci était tamisé pour le dépouiller de la partie lourde du cacao.
Plus tard les aztèques allaient parfaire cette recette en écrasant les fèves sur le « métate », une pierre volcanique, tout en allumant un feu sous la pierre, faisant ainsi fondre le beurre de cacao. La pâte obtenue était ajoutée à de l’eau et des épices puis fouettée au moyen d’un moulinet (fabriqué à partir d’une racine d’arbre), petit fouet destiné à agiter la préparation pour la faire mousser.
Enfin le peuple Toltèques utilisait le cacao pour ses vertus médicinales. L’on croyait alors qu’en plus d’être un tonifiant, il permettait de soigner les brûlures et les morsures de serpents. Les aztèques étaient également convaincus que le cacao était doté de vertus aphrodisiaques…

Mais pour revenir à notre histoire… Quetzacoatl fut piégé par son frère  jaloux, Tezcatlipoca, qui lui fit briser son vœu de chasteté. Le Roi vénéré se retrouva chassé de Tula, il prédit alors qu’il serait de retour le 21 avril 1519, avant de s’immoler rongé par le remord.  On dit alors que son cœur devint une étoile…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *